Un enquête interuniversitaire dirigée par Jérémy Dodeigne (UNamur), Caroline Close (ULB-Charleroi), Vincent Jacquet (UCLouvain) et Geoffroy Matagne (ULiège) a permis d’analyser les dynamiques du scrutin local du 18 octobre 2018. Selon les auteurs, “les résultats des élections communales confirment des mutations à l’œuvre dans les systèmes de partis wallon et bruxellois”. Ils observent notamment le succès des listes citoyennes, l’apparition de nouveaux partis, une tendance de plus en plus locale du scrutin communal ou encore l’effet limité de la réforme de l’effet dévolutif de la case de tête.

Retrouvez une présentation de cette recherche sur le site de notre partenaire Daily Science en cliquant ici.

Partager :